Le Portugal s’invite à La Trésorerie

369
© Samanta Beltra
© Samanta Beltra

Ouvert en 2014, La Trésorerie se trouve à deux pas de la place de la République. La boutique propose des objets et des produits beaux, utiles et respectueux tout en restant accessibles. Pour sa 3e édition de sa série « Fait Maison », elle a décidé de mettre en avant le savoir-faire du Portugal. Vivre Paris est allé découvrir cette collaboration présentée jusqu’au 20 mai. 

Derrière La Trésorerie se cache Elsa Coustals, directrice artistique de la boutique, Lino Landau, responsable du personnel et Denis Geffrault, responsable marketing. Ils possèdent une passion commune pour les objets utiles, quotidiens, fonctionnels, simples. Ils ont aussi à cœur de prendre en compte l’environnement et la juste rémunération du travail effectué.

Tout pour la maison

Qu’est-ce que l’on trouve à La Trésorerie qu’on ne trouve pas dans les autres boutiques de décoration parisienne? Comme nous l’explique Elsa Coustals, directrice artistique du magasin: “Ici, on peut meubler et aménager toute une maison ». La philosophie de La Trésorerie est « de travailler directement avec les fabricants et les manufactures pour mettre en avant le savoir-faire français, qui compose la boutique à 80%, ou européen« . Exit les salons pour choisir les produits qui seront en magasin, l’équipe part à l’étranger chercher les choses. « On voyage beaucoup et on est essaie d’avoir des produits exclusifs que les clients ne trouveront nulle part ailleurs dans Paris » expose Elsa Coustals.

Des pays mis à l’honneur

Depuis trois ans, La Trésorerie présente sa série « Fait Maison ». Il y a deux ans c’est le Japon qui a inauguré l’événement, l’an dernier c’est le Royaume-Uni et cette année c’est le Portugal qui a été choisi à travers une collaboration avec A Vida Portuguesa. « L’idée de ces séries est de mettre à l’honneur chaque année les manufactures d’un pays » justifie Elsa Coustals. Quand ils ont pris la décision de mettre avant le Portugal, ils se sont directement rendus à Lisbonne. Là-bas, ils ont fait la connaissance de Catarina Portas, la fondatrice de la boutique A Vida Portuguesa « grâce à une personne qui vit à Lisbonne, on a pu rencontrer Catarina dont on connaissait déjà les boutiques. Étant sur la même longueur d’ondes, on a décidé de collaborer avec elle« .

Samanta Beltra